Catégorie : COMPETITIONS

Auray-Vannes : 40 athlètes de l’ACRLP au départ

Une nouvelle fois, l’ACRLP a été bien représenté sur l’édition 2022 d’Auray-Vannes. Avec des athlètes présents sur les trois distances.

La belle délégation sur le 5 kilomètres.

Sur le semi, coup de chapeau à Jean-Marie Chambellan qui boucle le parcours en un peu plus de 1h32 avec une belle 6e place dans sa catégorie (M4). Sans oublier l’indéboulonable Jean-Paul Carafray qui, en 1h40 termine, lui aussi 6e dans sa catégorie (M6).

Sur le 10 km, la palme revient aux deux « Anthony », Desnos et Le Bot qui avale la distance en moins de 39′. Anthony Le Bot se classant même 1er de sa catégorie (M2). Belle performance aussi chez les femmes de Claire Le Puil qui monte sur le podium (3e au scratch).

Enfin sur le 5 km, porté par l’inusable Yvon Carel (M7), la jeunesse a fait parler la poudre. Notamment Jules Kerjean qui s’offre la victoire avec un chrono de 15’06 et par là-même le record de la distance (de 30 secondes) ! Mais le tir groupé de l’ACRLP est assez imposant avec trois coureurs dans les dix.

Direction les championnats de France

Plusieurs d’entre eux réalisant les minimas pour les prochains championnats de France qui se déroulera le 16 octobre à Albi. C’est le cas chez les filles de : Lou Bellec, Anna-Claire Prémont, Eliza Brohan, Claire Le Puil. Et chez les garçons de : Jules Kerjean, Noa Le Gratiet, Guillaume Dupré, Ronan Lécuyer, Terry Lahaye, Sacha Dufour et Christian Macé.

Notons également que six autres athlètes se déplaceront ce dimanche 18 septembre à St-Omer pour les championnats de France de semi-marathon : trois filles avec les sœurs Le Puil (Claire et Emilie) acompagnées de Camille Rio et trois garçons avec Jérémy Bohélay, Fabrice Chérel et Vincent Le Moine.

Belle ambiance au départ du 10 kilomètres.

LES RESULTATS

Sur le semi-marathon : 203. Jean-Marie Chambellan (Pontivy) 1h32’33 (6e M4) ; 204. Jean-Christophe Le Paih (Pontivy) 1h32’35 (35e M0H) ; 296. Paul-Henri Disloquer (Ploërmel) 1h36’25 (52e M0H) ; 426. Jean-Paul Carafay (Ploërmel) 1h39’59 (6e M6H); 662. Dominique Le Guyader (Pontivy) 1h45’47 (9e M6H) ; 2060. Bernard Cabelguen (Locminé) 2h18’13.

Sur le 10 km : 31. Anthony Desnos (Pontivy) 38’52 (4e M1)32 ; Anthony Le Bot (Pontivy) 38’59 (1er M2) ; 35. Claire Le Puil (Pontivy) 39’06 (2e SEF) ; 40. Enzo Le Liboux (Pontivy) 39’50 (5e ESH) ; 50. Mathieu Le Rohic (Pontivy) 41’33 (5e M1) ; 63. Sébastien Le Corre (Pontivy) 43’39 (4e M2) ; 87. Florence David (Pontivy) 46’08 (1er M0) ; 139. Séverine Le Corre (Pontivy) 51’31 (5e M2F) ; 186. Gilles Queffélec (Pontivy) 54’34 (14e M4H) ; 234. Marie-Laure Le Hellaye (Pontivy) 57’11 (10e M2F) ; 258. Myriam Rebichon (Pontivy) 58’42 (10e M3F) ; 326. Mélanie Enet (Ploërmel) 1h01’47 ; 343. Laurence Le Dour (Pontivy) 1h02’37 ; 352. Corinne Fournard (Ploërmel) 1h03’13.

Sur le 5 km : 1. Jules Kerjean (Pontivy) 15’06 (1er ESH); 4. Jérémy Bohélay (Pontivy) 15’24 (2e SH) ; 9. Noa Le Gratiet (Pontivy) 15’59 (2e JH) ; 17. Benjamin Joubin (Ploërmel) 16’22 (6e SH) ; 19. Guillaume Dupré (Pontivy) 16’29 (4e JH) ; 20. Elouan Millau (Pontivy) 16’35 (7e SH) ; 21. Xavier Etienne (Pontivy) 16’38 (1er M1H) ; 23. Ronan Lécuyer (Pontivy) 16’40 (8e SH) ; 26. Martin Butard (Pontivy) 16’47 (5e JH) ; 36. Terry Lahaye (Pontivy) 17’51 (10e JH) ; 37. Sacha Dufour (Pontivy) 17’52 (11e JH) ; 40. William Guimené (Ploërmel) 18’14 (3e CH) ; 48. Lou Bellec (Pontivy) 19’22 (1er CF) ; 51. Camille Rio (Pontivy) 19’43 (2e SF) ; 52. Marine Le Dour (Pontivy) 20’09 (1er EF) ; 53. Tiphaine Le Lavendier 20’10 (3e SF) ; 59. Anna-Claire Prémont (Pontivy) 20’58 (2e CF) ; 69. Yaëlle Millau (Pontivy) 22’10 (2e JF) ; 72. Ylena Richez (Ploërmel) 22’56 (4e CF) ; 73. Bleuenn Le Cornec (Pontivy) 22’59 (3e JF) ; 79. Yvon Carel (Pontivy) 24’24 (2e M7H)

Cinq jeunes Acrlpistes sur le toit de France !

La délégation qui s’est rendue à Mulhouse ce week-end (de gauche à droite) : Yvan Le Fur, Lou Bellec, Lilou Hombron et Maïwenn Pellé.

Grâce à cinq de ses jeunes athlètes, l’ACRLP était présent aux championnats de France cadets-juniors et espoirs. Bravo à eux d’avoir porté les couleurs du club à un tel niveau.

Marine Le Dour et Maïwenn Pellé dans le top 10

Six athlètes de la section de Pontivy avaient obtenu leur billet pour les championnats de France jeunes. Et finalement, cinq d’entre eux* ont été au bout de leur saison en se déplaçant loin de chez nous, à Albi dans le sud de la France il y a une semaine, pour la seule espoir, Marine Le Dour, et à Mulhouse dans l’Est de la France ce week-end, pour les cadettes Lou Bellec et Lilou Hombron et les juniors MaÏwenn Pellé et Yvan Le Fur.

Yvan Le Fur félicite le nouveau champion de France du 800 m juniors (capture d’écran Athle.Tv)

Sur son 3 000 m steeple, Marine Le Dour a été à la hauteur des espoirs de son entraîneur Rémi Le Yaouanq. Elle termine dans le top 10 (10e) français avec un chrono de 11 mn 56´45.
A Mulhouse, sa coéquipière Maïwenn Pellé sur la même discipline mais sur 2 000 m, rentre elle aussi, dans les dix meilleures françaises en terminant 9e dans un temps de 7 mn 37´08.

Yvan Le Fur en finale du 800 m

Lilou Hombron que l’on n’attendait pas à ce niveau pour sa première réelle saison sur 400 m haies, a fait le job en se classant 7e de sa série. Et Lou Bellec continue sa progression en s’adjugeant la 15e place sur le 3 000 m.

Enfin, le chef de file de cette délégation, le junior Yvan Le Fur avait pour objectif de rentrer en finale sur le 800 m. Ce qu’il a fait de très belle manière en série en menant les trois quarts de la course. Bis répétita, en finale, alors qu’il avait le 7e chrono, Yvan a décidé de ne pas subir et de prendre ses responsabilités, n’ayant pas grand chose à perdre. Dans la dernière ligne droite, au bout de l’effort, il laisse filer les meilleurs et termine à sa place, 7e.

Voilà en tous les cas, la preuve qu’un « petit » club est capable d’atteindre le plus haut niveau national. Quelle belle récompense pour ces jeunes qui ont mérité de tutoyer les sommets après une très longue saison. Le travail fini toujours par payer. Bravo à eux.

  • Engagée sur le 800 m avec le dernier temps de référence, Elisa Gastineau n’a pas fait le déplacement.


L’ACRLP, seul club breton récompensé par la FFA !

A l’occasion du congrès national de la Fédération Française d’Athlétisme qui a eu lieu le vendredi 22 avril 2022 à Mulhouse, vingt-cinq clubs ont été mis à l’honneur. Et parmi eux, un seul club breton : l’ACRLP qui a été désigné par la Ligue de Bretagne.

Une très belle reconnaissance pour l’entente qui, rappelons-le, regroupe les sections de Pontivy, Locminé et Ploërmel. « Nous devons cette distinction au fait que durant cette dernière année de crise sanitaire, nous avons continué à être très actifs auprès de nos licenciés », fait savoir Rémi Le Yaouanq, l’un des encadrants du club. 

Des athlètes, des éducateurs et des bénévoles

Très actifs en poursuivant les séances d’entraînements mais également en étant très bien représentés dans toutes les compétitions qu’elles soient départementales, régionales et même nationales.

L’ACRLP avec ses sections de Locminé pour les championnats du Morbihan de cross-country et de Pontivy pour le championnat de Bretagne de cette même discipline, a aussi montré tout son savoir-faire en matière d’organisation avec un remarquable investissement de tous ses bénévoles.

Sur place à Mulhouse, Serge Rigot, arbitre fédéral du club, a reçu le trophée des mains de… Guy Drut, vice-champion olympique et ancien ministre des sports sous le gouvernement d’Alain Juppé.

Pour l’ACRLP, voilà, en tous les cas, une très belle reconnaissance qui revient, en premier lieu, à l’ensemble des entraîneurs et éducateurs sans qui, rien ne serait possible.

5 km sur route : Lou Bellec et Jules Kerjean, champions de Bretagne

La jeune délégation pontivyenne qui était engagée sur le 5 km de Landerneau.

Une délégation de jeunes athlètes de l’ACRLP s’est rendue à Landerneau pour participer à l’épreuve des 5 kilomètres, support des championnats de Bretagne.

Deux athlètes en sont revenus avec le titre suprême : Lou Bellec chez les cadettes qui boucle le parcours en 19’38 et Jules Kerjean chez les espoirs garçons, avec un chrono de 15’19 et une septième place au scratch d’une course remportée par le Rennais Pierre Couzinier.

Les autres résultats : Guillaume Dupré (6e junior en 16’43), Sacha Dufour (10e cadet en 18’26), Terry Lahaye (13e cadet en 18’51), Anna-Claire Prémont (5e cadette en 20’31), Adèle Le Gal (8e cadette en 23’18), Enora Le Thuaut (9e cadette en 23’45), Julie Queffélec (10e cadette en 24’28), Carla Le Corre (12e cadette en 26’08).

A noter encore qu’à St-Brieuc, lors de la 3e manche de marche du challenge Mario Gatti, la minime Romane Pichon a terminé 3e de la finale de l’épreuve des 3 000 mètres dans un chrono de 17’39 »96.

Ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes au championnat de France de cross-country

Le relais U20, 4e des championnats de France avec Noa Le Gratiet, Anna-Claire Prémont, Lou Bellec et Guillaume Dupré.

Le relais U20 (junior) de l’ACRLP qui était composé de trois cadets (Lou Bellec, Anna-Claire Prémont et Noa Le Gratiet) et d’un junior (Guillaume Dupré) a réalisé une superbe performance lors des championnats de France de cross-country qui se déroulaient aux Mureaux (78). 

La formation drivée par Rémi Le Yaouanq échoue au pied du podium, dans sa catégorie, pour six petites secondes ! Rappelons qu’il s’agissait de la seule formation bretonne à s’être qualifiée pour la finale nationale. Et que ce fut une très belle expérience pour les jeunes licenciés qui ont pu courir avec des athlètes de renom comme le nouveau champion de France, Morhad Amdouni ou encore Renelle Lamotte, tous les relais étant rassemblés dans la même épreuve.

Ils étaient vingt-six athlètes de l’ACRLP au total à s’être qualifiés pour ce championnat de France. Une très belle délégation pour un club qui ne cesse de grandir.

Sur le plan individuel, on retiendra la très belle 22e place de Raphaël Emeraud chez les cadets. Trois féminines réussissent aussi à rentrer dans le top 100 de leur catégorie respective : Maïwenn Pellé est 54e chez les juniors filles ; Lou Bellec est 60e en cadettes ; et Claire Le Puil termine à la 84e place en seniors femmes.

Par équipes, les juniors filles et les cadettes terminent dans le top 20, respectivement à la 11e et 17e place.

LES PHOTOS DE MONIQUE

LES RESULTAS DE NOS ATHLETES

Le championnat de Bretagne de cross-country : une belle confirmation pour l’organisation

Après le cross départemental à Locminé, l’ACRLP et sa section pontivyenne a été chargée de l’organisation du championnat de Bretagne de cross-country 2022. Et le résultat a été à la hauteur de toutes les espérances.

Benoît Fanouillère acclamé à son arrivée.

Un parcours plaisant mais usant, un temps idéal, un site parfaitement adapté à ce genre de compétition (l’hippodrome de Kernivinen), et des bénévoles bien organisés à la hauteur de l’événement, ce championnat régional à Pontivy, a été fortement apprécié par les clubs et leurs athlètes mais également les instances de la Ligue de Bretagne. Pari réussi donc pour l’équipe de Monique et Rémi Le Yaouanq, le couple, principale cheville ouvrière de cette organisation.

Fanouillère seul au monde

Et en plus, nous avons eu du spectacle avec la très belle victoire de Benoît Fanouillère (AS 22) qui avait, il est vrai, préparé son affaire en venant reconnaître à plusieurs reprises le circuit. Lui qui s’était imposé au même endroit sur la version Open déjà imaginée par Rémi le Yaouanq en pleine pandémie (2019) a fait fortes impressions ne laissant aucun espoir à ses principaux adversaires, Donovan Christien (Banalec) et Maël Sicot. (Cima) qui complètent le podium.

Marie Bouchard et Marion Le Goff, entourées des élus.

Chez les filles, alors que Laëtitia Bleunven (Stade Brestois) avait décidé de s’aligner sur le cross court (pour le remporter), Marion Le Goff (Stade Brestois), la championne en titre, n’a pas eu de difficultés à conserver sa couronne même si ce n’est pas elle qui a passé la première la ligne d’arrivée. Marie Bouchard, l’ancienne Brestoise avait trop envie de venir préparer son championnat régional de la région parisienne, ici, chez elle, en Bretagne. Avec son maillot du CA Montreuil, elle a dominé la course de la tête et des épaules.

Quant aux masters hommes, la victoire est revenue à celui qui courrait depuis longtemps après ce titre, un certain Charles Delys (EAPB). Le master 1er année a usé ses adversaires au train avec une très belle domination.

Le cross court chez les hommes a , lui, été l’apanage de Pierre Couzinier (Stade Rennais).

A noter enfin que du côté de l’ACRLP, les juniors filles décrochent le titre par équipe et qu’une soixantaine d’athlètes ont obtenu leur billet pour les demi-finales du championnat de France.

Des milliers de personnes ont assisté à ces championnats de Bretagne. Une belle récompense pour les organisateurs.

TOUTES LES PHOTOS

TOUS LES RESULTATS

Pari réussi pour le championnat du Morbihan à Locminé

Il y a eu de belle bagarre sur la butte du Quistinic (@Gilles Queffélec)

Par les temps qui courent et cette« foutue » crise sanitaire qui nous empoisonne la vie, il fallait le faire. Organiser une compétition sportive capable de rassembler des centaines de participants et plus de 2 000 spectateurs.

C’est le pari réussi de la section de Locminé du club d’athlétisme de l’ACRLP. De son président Mickaël Offret et de sa principale cheville ouvrière, Rémi Bellec.

La butte pour les costauds

Sur un parcours qui n’a laissé la place qu’aux costauds, capables de grimper à plusieurs reprises la désormais célèbre butte de Quistinic, le spectacle a vraiment été de toute beauté. Et le public qui avait bien besoin de s’oxygéner l’esprit et de profiter enfin d’un tel événement, s’en est donné à cœur joie.

Le résultat final est là : Locminé a permis au cross-country de renouer avec le succès populaire.

Les favoris au rendez-vous

En attendant, sur le plan sportif, on retiendra que les favoris du jour n’ont pas failli malgré la difficulté du tracé. Maël Sicot (CIMA) chez les seniors n’a laissé le soin à personne de mener la course qu’il a survolé de bout en bout. Elodie Wanherdrick (AP Vannes), chez les femmes, a un peu plus attendu son heure avant de décrocher sa copine Léna Chollet (Quéven Athlétisme). Et que dire du grand moment de la journée avec la « balade » (qui n’en fut pas une) d’un homme heureux, en pleurs d’émotion sur la ligne d’arrivée. Thierry Collet, chez les masters, a certainement réussi le plus beau pari de sa long carrière (lire en encadré).

Une belle délégation chez les cadettes (@Gilles Queffélec).

Pour le reste, citons aussi l’émotion du junior Mélaine Le Palabre (Quéven Athlétisme) qui a passé la ligne en vainqueur en adressant un joli cœur à sa tante, décédée, récemment. Que le club le plus représenté a été l’ACRLP… forcément avec une très belle délégation chez les cadettes notamment. Et que la relève dans la discipline est là et bien là à l’image des 110 poussines qui ont pris le départ entourées de leur parents, tous aussi tendus que leurs protégés.

Une belle organisation

Enfin, on retiendra que côté organisation, l’ACRLP a prouvé que, malgré les mesures sanitaires (pass sanitaire obligatoire, restauration à l’écart du site et assis), il était encore possible de maintenir un grand-rendez-vous. 

Alors à dans dix jours à Pontivy pour le championnat de Bretagne.

TOUTES LES PHOTOS

TOUS LES RESULTAS

Cross-country : le Morbihan Pour Locminé, le Bretagne pour Pontivy

Incroyable mois de janvier qui se profile pour le club avec l’organisation de deux événements phares dans la saison de cross-country.

Tout d’abord, le dimanche 16 janvier 2022, c’est la section de Locminé qui accueille sur le site de La Maillette, le championnat départemental.

Puis quinze jours plus tard, ce sera à la section de Pontivy, le dimanche 30 janvier 2022, d’accueillir, sur l’hippodrome de Kernivinen, le championnat régional.

Autant dire que ces deux événements vont permettre au club de montrer tout son savoir-faire en matière d’organisation. Avec comme rouage essentiel, les… bénévoles.

Bénévoles : on compte sur vous !

Les responsables autour de la présidente Monique Le Yaouanq, comptent sur l’investissement de chacun. Et plus encore sur les nombreux adultes qui pratiquent la course à pied (ou la marche) pour le loisir au sein des différentes sections. Mais aussi les parents, si nombreux, qui ont choisi l’athlétisme pour l’épanouissement de leurs enfants.

L’esprit club a toujours été le fondement de tous les organisations que les instances confient à l’ACRLP. Alors, nous nous devons, chacun à notre niveau, d’apporter une pierre à l’édifice. Bref, on compte sur vous pour être présent sur deux événements ! Alors, merci d’avance.

Cross-country. L’exploit de Raphaël Emeraud !

Raphaël Emeraud a créé un sacré exploit en devenant vice-champion de France de cross-country dans sa catégorie des minimes.

Raphaël Emeraud avait été battu sur le fil au championnat de Bretagne. Il a pris sa revanche à Montauban.


L’ACRLP avait déjà réussi un bel exploit en qualifiant trente-six athlètes au championnat de France de cross-country qui avait lieu les 13 et 14 novembre, à Montauban (82).

Et la voilà qu’elle en revient avec un titre de vice-champion de France grâce au jeune et talentueux Raphaël Emeraud qui monte sur la seconde marche du podium chez les minimes.

On le savait doué

Ses coaches le savaient doué. Encore fallait-il qu’il le prouve dans une grande compétition officielle. C’est désormais fait. Raphaël Emeraud avait déjà commencé à pointer le bout de son nez lors du championnat de Bretagne à Carhaix, quinze jours plus tôt.

Là, sur une distance un peu plus courte qu’à Montauban, il cédait sur le fil (battu au sprint) le titre à Glenn Thomas du Haute Bretagne Athlétisme.
Mais c’était certainement pour revenir encore plus fort pour le championnat de France. À Montauban, avec le maillot de la sélection bretonne, Raphaël qui s’entraîne chez lui à Moustoir-Ac, là où il demeure mais aussi à Locminé et à Pontivy où il est désormais au lycée, a su attendre son heure.
« C’est parti vite, comme d’habitude. Je me suis bien calé entre la dixième et la quinzième place ». Et quand la course s’est emballée, celui qui engrange de l’expérience au fil des compétitions, ne s’est pas affolé. « Certains ont voulu montrer qu’ils étaient capables de suivre et ils se sont ensuite grillés ». Raphaël, lui, a su attendre son heure « Et là, quand tu commences à remonter un à un tes adversaires, ça te booste ! ».
La fin de la course ? « C’était énorme ! Au fur et à mesure que je doublais les concurrents, je me disais que le podium était en train de me tendre les bras ! ».

« C’était énorme ! »

Raphaël Emeraud finira même par passer devant le champion de Bretagne en titre, celui-là même qui l’avait battu quinze jours plus tôt.
À lui-seul d’ailleurs, il a tiré sur toute la sélection bretonne lui permettant d’être sacrée championne de France !

Une médaille d’or et une autre d’argent, c’est quand même fort. « Oui, affirmait-il deux jours après l’événement. C’est ma plus belle course. J’ai bien géré. Ma stratégie était la bonne. Et j’ai adoré courir en équipe avec la sélection ».

Nul doute que le jeune homme a désormais passé un cap.


« J’ai vite envie de remettre les pointes. Forcément, mes ambitions sont plus fortes désormais »

Mais Raphaël ne veut pas brûler les étapes. Il est encore jeune. « Je ne me fixe pas un objectif particulier. Je vais prendre les courses comme elles viennent ». Avec cependant, en ligne de mire, deux événements très attendus dans le Morbihan : le championnat départemental qui se déroulera chez lui, à Locminé, puis dans la foulée le championnat de Bretagne à Pontivy. De quoi, bien évidemment, briller sur ses terres.


Les autres résultats


Derrière, les autres membres de son club de toujours, ont surtout beaucoup appris de ce championnat de France. Une très belle expérience pour tous ces jeunes qui aspirent à progresser.
On retiendra aussi (et quand même) que les Pontivyennes Lou Bellec (61e) et Anna-Claire Prémont (80e) ont aussi été sacrées vice-championnes de France par équipe avec la sélection bretonne.

Que les cadets terminent à la 14e place (sur 30), avec Guillaume Dupré (79e), Noa Le Gratiet (104e), Martin Butard (207e) et Thomas Chenais (223e).

Que les cadettes terminent à la 22e place avec Prune Lecoq (220e), Romane Le Bohan (221e), Youna Dejour (230e) et Mélanie Gastineau (242e).

Que l’équipe des masters hommes termine à la 22e place aussi avec Christian Macé (65e), Philippe Noguès (220e), Mathieu Le Rohic (239e), Jean-Marie Chambellan (249e) et Vincent Tempier (257e).

Que l’équipe des Elites femmes se classe 20e avec : Claire Le Puil (107e), Fatima Noguès (108e), Camille Rio (184e) et Emeline Guigueno (289e).

Et enfin que le relais toutes catégories confondues passe la ligne en 12e position avec Claire Le Puil, Jules Kerjean, Camille Rio et Jérémy Bohélay.

Ces athlètes qui figurent dans le top 30 des performances françaises

Avec le reconfinement, la saison d’athlétisme et celle de cross sont tronquées en 2020. Et dire que certains de nos athlètes, chez les jeunes, avaient obtenu leur billet pour participer à des championnats de France.

Des compétitions nationales qui n’ont finalement pas eu lieu au grand dam de ces jeunes qui avaient tant donné pour atteindre ce niveau.

Alors, on va leur rendre hommage en citant, notamment, quatre d’entre eux. Trois beaux espoirs qui, grâce à leurs performances et à leur investissement sans faille à l’entraînement, sont rentrés cette année, dans le top 30 des meilleurs Français de leur catégorie d’âge.

A commencer par Elisa Gastineau qui a réalisé le 6e chrono français sur le 800 mètres chez les juniors filles avec un temps de 2’12″80. La voilà classée cette année athlète de niveau national (N4).

Sa camarade, Marine Le Dour, toujours chez les juniors filles, a le 11e chrono français sur le 2 000 mètres steeple en 7’30″27. Et le 25e chrono sur le 400 mètres haies en 68″73.

Chez les garçons, c’est le cadet Yvan Le Fur qui s’adjuge le 15e temps sur le 800 mètres avec un temps de 1’56″18. Alors que Luc Bénassi obtient le 17e chrono (56″66) sur le 400 mètres haies dans la même catégorie d’âge.

Mais l’ACRLP a aussi brillé par équipe avec trois relais et une équipe de niveau national.

Par équipes aussi

A commencer par la troisième meilleure performance française pour le relais 4 x 1 000 mètres mixte juniors en 11’19″29, composé de Marine Le Dour, Elisa Gastineau, Yvan Le Fur et Jules Kerjean.

Dans la même discipline, l’équipe cadette mixte réalise, elle, le 9e chrono en 12’10″03. Le relais était composé de Maïwenn Pellé, Romane Le Bihan, Ewen Connan et Mathis Le Bihan.

Belle surprise aussi avec le 5e temps du relais minimes filles sur le 4 x 60. Avec un temps de 31″27 réalisé par Kézia Calligny, Eliza Brohan, Julie Queffélec et Romane Molé.

Enfin cette même équipe des minimes filles (à laquelle on ajoute Lou-Ann Guitton et Morane Perrault) a terminé à la 29e place du challenge nationale Equip’Athlé.

Autant de très bon résultats au niveau national qui prouvent que même dans un « petit » club, il peut y avoir de grandes… stars.

Voici par ailleurs, les athlètes du club les mieux classés :

  • Classés N4 : Elisa Gastineau (JUF) – Claire Le Puil (SEF).
  • Classés IR1 : Maïwenn Josse (ESF) – Yvan Le Fur (CAM)
  • Classés IR2 : Maïwenn Pellé (CAF) – Fabrice Chérel (VEM) – Emmanuel Cheval (VEM) – Jules Kerjean (JUM).
  • Classés IR3 : Kézia Calligny (MIF) – Marine Le Dour (JUF) – Jérémy Bohelay (SEM) – Jacques Emeraud (VEM) – Ludovic Josse (VEM).
  • Classés IR4 : Typhaine Le Gal (JUF) – Louise Matécat (JUF) – Morane Perrault (MIF) – Julie Queffélec (MIF) – Aboubacar Bass (CAM) – Luc Bénassi (CAM) – Benoît Chollet (SEM).