Tag: championnat de France

Cross-country. L’exploit de Raphaël Emeraud !

Raphaël Emeraud a créé un sacré exploit en devenant vice-champion de France de cross-country dans sa catégorie des minimes.

Raphaël Emeraud avait été battu sur le fil au championnat de Bretagne. Il a pris sa revanche à Montauban.


L’ACRLP avait déjà réussi un bel exploit en qualifiant trente-six athlètes au championnat de France de cross-country qui avait lieu les 13 et 14 novembre, à Montauban (82).

Et la voilà qu’elle en revient avec un titre de vice-champion de France grâce au jeune et talentueux Raphaël Emeraud qui monte sur la seconde marche du podium chez les minimes.

On le savait doué

Ses coaches le savaient doué. Encore fallait-il qu’il le prouve dans une grande compétition officielle. C’est désormais fait. Raphaël Emeraud avait déjà commencé à pointer le bout de son nez lors du championnat de Bretagne à Carhaix, quinze jours plus tôt.

Là, sur une distance un peu plus courte qu’à Montauban, il cédait sur le fil (battu au sprint) le titre à Glenn Thomas du Haute Bretagne Athlétisme.
Mais c’était certainement pour revenir encore plus fort pour le championnat de France. À Montauban, avec le maillot de la sélection bretonne, Raphaël qui s’entraîne chez lui à Moustoir-Ac, là où il demeure mais aussi à Locminé et à Pontivy où il est désormais au lycée, a su attendre son heure.
« C’est parti vite, comme d’habitude. Je me suis bien calé entre la dixième et la quinzième place ». Et quand la course s’est emballée, celui qui engrange de l’expérience au fil des compétitions, ne s’est pas affolé. « Certains ont voulu montrer qu’ils étaient capables de suivre et ils se sont ensuite grillés ». Raphaël, lui, a su attendre son heure « Et là, quand tu commences à remonter un à un tes adversaires, ça te booste ! ».
La fin de la course ? « C’était énorme ! Au fur et à mesure que je doublais les concurrents, je me disais que le podium était en train de me tendre les bras ! ».

« C’était énorme ! »

Raphaël Emeraud finira même par passer devant le champion de Bretagne en titre, celui-là même qui l’avait battu quinze jours plus tôt.
À lui-seul d’ailleurs, il a tiré sur toute la sélection bretonne lui permettant d’être sacrée championne de France !

Une médaille d’or et une autre d’argent, c’est quand même fort. « Oui, affirmait-il deux jours après l’événement. C’est ma plus belle course. J’ai bien géré. Ma stratégie était la bonne. Et j’ai adoré courir en équipe avec la sélection ».

Nul doute que le jeune homme a désormais passé un cap.


« J’ai vite envie de remettre les pointes. Forcément, mes ambitions sont plus fortes désormais »

Mais Raphaël ne veut pas brûler les étapes. Il est encore jeune. « Je ne me fixe pas un objectif particulier. Je vais prendre les courses comme elles viennent ». Avec cependant, en ligne de mire, deux événements très attendus dans le Morbihan : le championnat départemental qui se déroulera chez lui, à Locminé, puis dans la foulée le championnat de Bretagne à Pontivy. De quoi, bien évidemment, briller sur ses terres.


Les autres résultats


Derrière, les autres membres de son club de toujours, ont surtout beaucoup appris de ce championnat de France. Une très belle expérience pour tous ces jeunes qui aspirent à progresser.
On retiendra aussi (et quand même) que les Pontivyennes Lou Bellec (61e) et Anna-Claire Prémont (80e) ont aussi été sacrées vice-championnes de France par équipe avec la sélection bretonne.

Que les cadets terminent à la 14e place (sur 30), avec Guillaume Dupré (79e), Noa Le Gratiet (104e), Martin Butard (207e) et Thomas Chenais (223e).

Que les cadettes terminent à la 22e place avec Prune Lecoq (220e), Romane Le Bohan (221e), Youna Dejour (230e) et Mélanie Gastineau (242e).

Que l’équipe des masters hommes termine à la 22e place aussi avec Christian Macé (65e), Philippe Noguès (220e), Mathieu Le Rohic (239e), Jean-Marie Chambellan (249e) et Vincent Tempier (257e).

Que l’équipe des Elites femmes se classe 20e avec : Claire Le Puil (107e), Fatima Noguès (108e), Camille Rio (184e) et Emeline Guigueno (289e).

Et enfin que le relais toutes catégories confondues passe la ligne en 12e position avec Claire Le Puil, Jules Kerjean, Camille Rio et Jérémy Bohélay.

Championnat de France du 10 km : de bons chronos malgré les conditions

Christian Mace (n° 186) entouré des deux cadets qui ont fait forte impression à Langueux : Guillaume Dupré (n° 260) et Noa Le Gratiet (n° 192).

Langueux accueillait les championnats de France du 10 kilomètres. L’occasion pour nos spécialistes de la distance de se mesurer aux meilleurs du gratin français.

Et nos deux porte-drapeaux, Claire Le Puil et Jérémy Bohélay ont été à la hauteur de ce que leur coach, Rémi Le Yaouanq, attendait d’eux. Surtout qu’il a fallu gérer une météo délicate avec une chaleur étouffante en ce début du mois de septembre, d’autant qu’aucun ravitaillement en eau était prévu sur le parcours.

Claire boucle le parcours en 39’52 à 8 secondes de son record personnel réalisé en 2019 et Jérémy s’arrache pour effacer son record personnel de 3 secondes (33′). Très beau chrono aussi d’une autre senior, Camille Rio qui passe la ligne d’arrivée en 41’27.

Chez les espoirs, très belle course aussi de Jules Kerjean qui franchi la ligne juste derrière Jérémy (33’44).

Mais on retiendra aussi les très belles prestations des deux cadets (pour une fois que l’on parle des garçons dans cette catégorie) avec Noa Le Gratiet qui termine 5e cadet de la compétition (1er Breton) avec un chrono de 35’07 et Guillaume Dupré, classé 7e de cette catégorie en 35’29. Il faut dire que leur coach Rémi Le Yaouanq leur avait demandé de suivre dans un premier temps, l’indéboulonnable Thierry Collet (35’36).

Chez les filles, notons la 7e place en juniors de la polyvalente Marine Le Dour (41’53) et la 12e place de la cadette Yaëlle Millau (45’45).

Les autres résultats

Championnat de France du 10 km : Christian Macé (36’01), Anthony Le Bot (38’47), Florence David (45’41), Christian Pichodo (46’48).

Corrida de Langueux (10 km) : Ronan Lécuyer SEM (37’28), Mathieu Le Rohic M1 (43’22), Bertrand Pellerin de la Vergne M1 (43’56), Sébastien Le Corre M2 (45’59), Morgane Jégourel SEF (49’07), Séverine Le Corre M1 (53’25), Aude Pellerin de la Vergne M1 (54’52), Nathalie Guitton M1 (56’50).

Corrida de Langueux (5 km) : Lucas Gillet (17’17) 3e au scratch et 1er junior.

TOUTES LES PHOTOS

Marine et Elisa au France, Yvan vise le record

Marine Le Dour (ci-dessus) et Elisa Gastineau (ci-dessous) continuent de tutoyer les sommets en se confrontant le week-end dernier, à la crème du niveau français dans leur catégorie, à l’occasion des championnats de France cadet(te)s.

Marine y réalise un très bon chrono sur le 2 000 m steeple (7’35″61 proche de son record personnel de la saison 7’35″50). Au bilan, elle se classe 14e cadette.

Elisa, de son côté, termine sa saison à la 15e place sur l’épreuve du 800 m en 2’2″23 (meilleure performance de l’année 2’19″03). Au bilan, elle est dans les 40 premières Françaises (36e).

Les ambitions d’Yvan Le Fur

Mais nos plus jeunes espoirs n’ont pas fini de faire parler d’eux puisque Yvan Le Fur (ci-dessous) participe le week-end prochain à la coupe de France minimes des ligues qui se déroulera à Tours. Avec des ambitions sur le 1 000 m puisqu’il tentera de battre le record du Morbihan (2’37″12), détenu depuis maintenant 14 ans (2005) par Simon Graignic. Et il essaiera même d’approcher le record de Bretagne (2’36″34), possession de Jean-Marie Orhand depuis… 1992 !

Avec un record personnel de 2’37″88, Yvan se classe déjà 7e au bilan français sur 2 884 minimes classés !

Alors, que la force soit avec lui !

Anne Le Cunuder : « je me savais en forme mais quand même… »

 

Anne (à gauche) peut être fière de sa performance.

Notre chef de file, Anne Le Cunuder a réalisé une exceptionnelle performance en s’adjugeant le titre de vice-championne de France de semi-marathon.

Et pourtant on ne l’attendait pas vraiment à pareille fête, après sa déconvenue lors du match international à Tout Rennes Court. Ce jour-là, Anne avait dû abandonner (hypoglycémie) alors qu’elle se faisait une joie de porter haut et fort les couleurs de la sélection bretonne.
Mais c’était, finalement, pour mieux revenir !

Le doute…

A l’occasion du championnat de France du semi-marathon qui se déroulait à Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais, la protégée de Rémi Le Yaouanq a remis les pendules à l’heure en montant sur la seconde marche du podium alors qu’elle avait le quatrième temps des participantes.
« Je me savais en forme avec de très bonnes séances d’entraînement depuis quelques mois. Mais ma contre-performance à Rennes a instauré le doute chez moi ». Forcément.

Effacer cette déception

La semaine précédant ce championnat de France a donc été très stressante pour celle qui réside toujours à Barcelone. « D’un autre côté, j’étais animée par une forte envie d’effacer cette déception ».
Si bien qu’avec tout le stress accumulé et fidèle à « ma marque de fabrique », Anne a… lâché les chevaux dès le coup de pistolet. Comme l’an dernier, lors des championnats de France de Liévin où elle avait fait le premier kilomètre en tête (pour terminer au final à la 8e place).

Record personnel

Dès les premiers hectomètres, elles se sont ainsi retrouvées à trois à la bagarre. Anne donc, avec à ses côtés la grande favorite, Fadouwa Ledhem et la junior, Mélodie Julien.
« Au 7e kilomètre, Fadouwa a mis un coup d’accélération et nous a décrochés. J’ai fait le reste de la course isolée. J’avais de bonnes sensations et je suis passée au 10e kilomètre en 35 mn 25. J’ai pioché dans les deux derniers kilomètres pour conserver ma seconde place », commentait Anne, à son retour, alors qu’elle venait tout juste de poser ses valises dans la capitale catalane.
Une Pontivyenne rayonnante donc, qui ne s’attendait pas à battre son record personnel. « Je savais que j’avais progressé depuis mon record à Bourg-en-Bresse en mars 2017, mais je ne pensais pas le battre ici, sur un parcours difficile et i alors qu’il y avait pas mal de vent ».

Les championnats d’Europe

Avec cette belle médaille d’argent autour du cou, Anne a retrouvé de nouvelles ambitions. Et se fixe désormais comme objectif, une qualification aux prochains championnats d’Europe de semi-marathon. « Je ne suis plus qu’à 33 secondes des minimas ».
Sans compter que, l’an prochain, elle pourra, peut-être lorgner sur la première marche du podium puisque les championnats de France auront alors lieu sur ses terres, sur le parcours d’Auray-Vannes.

Cross-country : 19 Acrlpistes qualifiés pour le France !

Les masters (ici avec Jacques Emeraud, Thierry Gégourel, Fred Brien et Fabrice Chérel ont obtenu leur billet pour le championnat de France qui auront lieu les 10 et 11 mars à Plouay.

Déjà médaillées lors du championnat de Bretagne à Combourg il y a trois semaines, les deux équipes phares du moment à l’ACRLP ont réédité leur performance en montant toutes les deux sur le podium lors de la demi-finale du championnat de France à Cohiniac (22).
Fers de lance du club, les masters ont encore réalisé un bel exploit en s’adjugeant la seconde place par équipe derrière l’AS Tourleville mais surtout devant des clubs comme le Haute Bretagne Athlétisme ou le Quimper Athlétisme. Une réelle confirmation donc pour le groupe emmené par un Jacques Emeraud qui rentre dans le top 10. Et ce malgré un Thierry Collet, malade qui n’a pu faire mieux qu’une 107e place. Fabrice Chérel (37e), Tugdual Grignon (43e), Sébastien Lubert (45e), Fred Brien (56e) et Thierry Gégourel (78e) complètent l’équipe qui vendra chèrement sa peau, sur ses terres, à Plouay.
À noter que Thierry Collet devrait également être de la partie. Mais en individuel, le club sollicitant une dérogation pour celui qui a toujours été présent lors des derniers championnats de France.
Quant aux cadettes, elles ont relevé le défi lancé par le coach Rémi Le Yaouanq en s’octroyant une très belle troisième place par équipe. Derrière le HBA et Rouen mais devant le Stade Brestois. Une performance collective que l’on doit à Typhaine Le Gal (11e), Elisa Gastineau (18e), Marine Lesiourd (47e), Margaux Gicquel (56e) et Marine Le Dour (58e) et Sterenn Lamour (122e). Les voilà, elles aussi, qualifiées pour le France.
Sept autres individualités ont aussi décroché leur billet pour Plouay. Et notamment les minimes Maïwenn Pellé (6e) et Mathéo Guimené (10e) qui porteront les couleurs de la Ligue de Bretagne. Alors que Romane Le Bihan (33e) et Yvan Le Fur (25e) feront, eux, partie de la sélection du Morbihan.
Enfin, Arlette Pichot (7e V1) et le cadet Jules Kerjean (19e) seront aussi de la partie dans deux semaines à Plouay.

Les cadettes (ici avec Rémi Le Yaouanq) ont obtenu leur qualification pour le championnat de France qui aura lieu les 10 et 11 mars à Plouay.

 

LES PHOTOS DE MONIQUE

A treize pour la grande finale !

IMG_6309

Dimanche 6 mars aura lieu au Mans (72), le championnat de France de cross-country.

Et l’ACRLP sera encore et toujours de la partie avec la présence de treize athlètes qui tenteront de porter haut et fort les couleurs du club.

Alors bonne chance à eux !

Rappelons que les vétérans hommes (notre photo) seront sur la ligne de départ puisqu’ils ont obtenu leur qualification par équipe à Louviers. Derrière leur chef de file Thierry Collet, Sébastien Gautier, Fabrice Chérel, Thierry Gégourel, Laurent Josset et Hervé Lassimonne y vont pour se faire plaisir et se mesurer aux meilleurs de la discipline.

Sur le plan individuel, on retrouvera notre duo Jacques Emeraud-Ludovic Josse chez les seniors hommes. Solène Guillemet (senior femme), Lucie Duval (junior fille) et Antoine Launay (espoir homme) feront de leur mieux dans leurs catégories respectives. Alors que nos plus jeunes représentants, Hugo Le Fur et Elie Le Sourn essaieront de se sortir de la masse en cadets.

Et comme on dit : à l’impossible, nul n’est tenu. Alors qu’ils fassent de leur mieux !

Louviers : 13 qualifiés pour le championnat de France !

IMG_3562

Lucie Duval termine dans le top 10 de ce Pré-France.

Une nouvelle fois, les athlètes de l’ACRLP ont bien tenu leur rang lors de cette demi-finale du championnat de France à Louviers, hier.

Au final, ils sont treize à avoir obtenu leur billet pour les championnats de France qui auront lieu le 6 mars prochain au Mans.

Sur le plan individuel, ils sont sept à avoir ainsi réussi à tirer leur épingle du jeu. La meilleure performance du jour étant à mettre à l’actif de la jeune Lucie Duval qui termine dans le top 10 en juniors (10e).

Très belle 15e place également de Ludo Josse chez les élites alors que Jacques Emeraud se classe 29e. Ils seront accompagnés au Mans par Antoine Launay (73e) dans cette catégorie.

Chez les elites femmes, Solène Guillemet était attendue. Elle termine 27e et ira aussi au Mans. Tout comme les deux cadets, Hugo Le Fur et Elie Le Sourn qui se classent, respectivement, 31e et 41e.

Enfin, par équipe, nos chefs de file, les masters hommes ont été à la hauteur de nos espoirs en se qualifiant, eux aussi, pour le France grâce à une superbe cinquième place par équipe. Grâce à Thierry Collet, excellent 16e, Fabrice Chérel (47e), Thierry Gégourel (50e) et Hervé Lassimonne (55e). Ils seront accompagnés par Sébastien Gautier (69e) et Laurent Josset (133e).

Enfin, on notera les très belles prestations de nos minimes filles avec le comité du Morbihan (2e) : Elisa Gastineau (12e), Marine Le Dour (17e) et Typhaine Le Gal (26e).

Tous les résultats de nos représentants en cliquant ici.

RESULTATS COMPLETS

DES PHOTOS A GOGO !

Le club tient aussi à remercier l’enseigne Carrefour Market de Locminé qui a fourni les denrées alimentaires de ce week-end de compétition. Sans partenaire, on n’avance à rien !