Tag: semi-marathon

Auray-Vannes : Anne Le Cunuder, sacrée vice-championne de France de semi-marathon

Le podium chez les femmes avec Anne Le Cunuder, sacrée vice-championne de France du semi-marathon.

Une délégation d’une petite trentaine d’ACRLPistes ont fièrement porté les couleurs du club lors de l’événement-phare de l’année pour la course sur route : Auray-Vannes.Avec un semi-marathon, support des championnats de France

Bien évidemment, on retiendra la superbe seconde place d’Anne Le Cunuder chez les femmes. Un second titre d’affilée de vice-championne de France du semi-marathon pour celle qui a pu compter cette année, sur le soutien de Thierry Collet, ce dernier l’accompagnant (et la supportant) sur toute la durée de l’épreuve. 

A LIRE : Anne Le Cunuder (ACRLP), vice-championne de France : « Merci Thierry »

Et il en fallait du soutien pour tous les athlètes tant la chaleur a souvent fait exploser les organismes. On retiendra d’ailleurs, sur ce point, qu’aucun de nos représentants n’a rejoint la liste des abandons. Et Dieu qu’il y en avait.!

Belles courses aussi sur cette distance de Manu Cheval et Jean-Christophe Le Paih qui passent la ligne en moins de 1h20. Et mention spéciale à Jean-Paul Carafray (Master 3) qui boucle ce semi en moins de 1h45. 

Chez les filles, derrière Anne Le Cunuder, Arlette Pichot affiche un chrono en moins de 1h35.

Sur le 10 kilomètres, la palme revient à Claire Le Puil avec un chrono de 40’53. Alors que sur l’épreuve de vitesse (5 km), Jérémy Bohélay se paye le luxe de l’emporter alors qu’il avait, collé à ses basques, trois athlètes de l’US Bannalec. 

Bravo à tous les participants qui ont fait honneur aux couleurs de l’ACRLP !

Les résultats

  • Sur le semi-marathon

Anne Le Cunuder (1h20’14) – Thierry Collet (1h20’15) – Emmanuel Cheval (1h22’20) – Jean-Christophe Le Paih (1h25’01) – Arlette Pïchot (1h34 ») – Jean-Paul Carafray (1h42’54) – Yoann Magré (1h53’38) – Claire Corrignan (1h54’52) – Bernard Cabelguen (2h00’08) – Marine Bourhis (2h03’08) – Rémi Le Yaouanq (2h05’40) – Yvon Carel (2h06’09) – Emilie Le Puil (2h13’48) – Séverine Le Corre (2h13’49) – Anthony Samson (2h19’02) – Véronique Bourdoulous (2h24’01) – Rachid Seddiki (2h29’46).

  • Sur le 10 km 

Claire Le Puil (40’53) – Florence David (45’56) – Camille Rio (46’26) – Florence Lucas (52’31) – Sterenn Lamour (54’23) – Eric Le Pottier (58’25).- Yannick Daniel (59’29).

  • Sur le 5 km

Jérémy Bohélay (15’54) – Jules Kerjean (17’15) – Yannick Gousset (18’42).

 

LES PHOTOS DE MONIQUE

Anne Le Cunuder : « je me savais en forme mais quand même… »

 

Anne (à gauche) peut être fière de sa performance.

Notre chef de file, Anne Le Cunuder a réalisé une exceptionnelle performance en s’adjugeant le titre de vice-championne de France de semi-marathon.

Et pourtant on ne l’attendait pas vraiment à pareille fête, après sa déconvenue lors du match international à Tout Rennes Court. Ce jour-là, Anne avait dû abandonner (hypoglycémie) alors qu’elle se faisait une joie de porter haut et fort les couleurs de la sélection bretonne.
Mais c’était, finalement, pour mieux revenir !

Le doute…

A l’occasion du championnat de France du semi-marathon qui se déroulait à Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais, la protégée de Rémi Le Yaouanq a remis les pendules à l’heure en montant sur la seconde marche du podium alors qu’elle avait le quatrième temps des participantes.
« Je me savais en forme avec de très bonnes séances d’entraînement depuis quelques mois. Mais ma contre-performance à Rennes a instauré le doute chez moi ». Forcément.

Effacer cette déception

La semaine précédant ce championnat de France a donc été très stressante pour celle qui réside toujours à Barcelone. « D’un autre côté, j’étais animée par une forte envie d’effacer cette déception ».
Si bien qu’avec tout le stress accumulé et fidèle à « ma marque de fabrique », Anne a… lâché les chevaux dès le coup de pistolet. Comme l’an dernier, lors des championnats de France de Liévin où elle avait fait le premier kilomètre en tête (pour terminer au final à la 8e place).

Record personnel

Dès les premiers hectomètres, elles se sont ainsi retrouvées à trois à la bagarre. Anne donc, avec à ses côtés la grande favorite, Fadouwa Ledhem et la junior, Mélodie Julien.
« Au 7e kilomètre, Fadouwa a mis un coup d’accélération et nous a décrochés. J’ai fait le reste de la course isolée. J’avais de bonnes sensations et je suis passée au 10e kilomètre en 35 mn 25. J’ai pioché dans les deux derniers kilomètres pour conserver ma seconde place », commentait Anne, à son retour, alors qu’elle venait tout juste de poser ses valises dans la capitale catalane.
Une Pontivyenne rayonnante donc, qui ne s’attendait pas à battre son record personnel. « Je savais que j’avais progressé depuis mon record à Bourg-en-Bresse en mars 2017, mais je ne pensais pas le battre ici, sur un parcours difficile et i alors qu’il y avait pas mal de vent ».

Les championnats d’Europe

Avec cette belle médaille d’argent autour du cou, Anne a retrouvé de nouvelles ambitions. Et se fixe désormais comme objectif, une qualification aux prochains championnats d’Europe de semi-marathon. « Je ne suis plus qu’à 33 secondes des minimas ».
Sans compter que, l’an prochain, elle pourra, peut-être lorgner sur la première marche du podium puisque les championnats de France auront alors lieu sur ses terres, sur le parcours d’Auray-Vannes.