26 octobre 2020 archive

Les minimes filles dans le top 30 français !

Les six filles de l’ACRLP qui ont participé à cette finale nationale à Tours (de gauche à droite) : Kézia Calligny (Locminé), Eliza Brohan (Pontivy), Julie Queffélec (Pontivy), Lou-Anne Guitton (Pontivy), Romane Molé (Pontivy) et Morane Perrault (Ploërmel).

L’équipe des minimes filles de l’ACRLP a vécu une superbe aventure en réussissant à se qualifier pour la finale nationale du challenge Equip’Athlé, support en quelque sorte des championnats de France pour cette catégorie. Une compétition qui avait lieu les 24 et 25 octobre au stade Grandmont de Tours.

Face aux cadors de la discipline, les filles entraînées par les deux Rémi (Bellec et Le Yaouanq) mais également Julien Gombaud et Rachid Seddiki ont beaucoup appris lors de ce déplacement. Tout en réalisant une superbe performance puisqu’à l’issue de la première journée, elles étaient classées à là 5e place sur les 46 formations présentes à cette grande finale ! Incroyable mais vrai !


Les jeunes filles ont, en effet, réalisé des courses presque parfaites lors de cette première journée avec notamment les performances de Julie Queffélec (7’41’’60) et Lou-Anne Guitton (8’07’25) sur le 2 000 mètres. Beau chrono aussi de Kézia Calligny sur le 80 m haies (13’’04). Alors que Romane Molé explosait son record sur la même épreuve (13’’25).

Les coaches ont été très présents durant les épreuves pour accompagner au mieux les jeunes filles.


Mais les coaches savaient que la seconde journée serait plus compliquée avec les sauts et les lancers. Et malgré le nouveau record personnel de Julie Queffélec au triple-saut (9 m 93) et les barres à la hauteur de 1 m 42 pour Romane Molé et Morane Perrault, l’équipe a chuté dans le classement général final pour atteindre néanmoins la 29e place avec un total de 378 points. Il faut dire aussi que contrairement à des clubs de ce niveau, elles n’ont pas pu compter sur les points supplémentaires accordés à ceux qui avaient déplacé un ou plusieurs jeunes juges.

Handicapées mais toujours aussi volontaires, elles peuvent s’enorgueillir d’être pour cette compétition, le deuxième club breton classé sur le plan national, derrière la grosse locomotive qu’est le HBA (Haute Bretagne Athlétisme). Elles devancent même pour cette finale le Stade Brestois et l’UACA, les deux autres clubs bretons qui étaient aussi qualifiés.

Eliza Brohan et Julie Queffélec au départ du 120 m.

Si l’esprit d’équipe a transcendé les filles à l’image de leur relais 4 x 60 m (8e temps français), on notera que sur le plan individuel, au classement final du triathlon, Julie Queffélec (Pontivy) termine à une remarquable 51e place (11e performance française au triple-saut) ; Morane Perault (Ploërmel) est 59e, Kézia Calligny (Locminé), 61e.
Voilà, en tous les cas, de quoi permettre à ces jeunes championnes d’engranger de l’expérience pour les prochaines saisons, elles qui ne sont que minimes.

Les résultats des filles

Julie Queffélec (94 points) : 16″73 au 120 m ; 7’41″60 sur 2 000 m ; 9 m 93 au triple-saut.

Morane Perrault (93 points) : 32″77 au 200 m haies ; 4 m 60 à la longueur ; 1 m 42 à la hauteur.

Kézia Calligny (92 points) : 10″83 sur 80 m ; 13″04 sur 80 m haies et 4 m 20 à la longueur.

Eliza Brohan (86 points) : 16 »66 sur 120 m ; 3’28″76 sur 1 000 m ; 8 m 81 au poids.

Lou-Anne Guitton (82 points) : 8’07″25 sur 2 000 m ; 8 m 04 poids ; 17 m 99 au disque.

Romane Molé (82 points) : 13″25 au 80 m haies ; 1 m 42 à la hauteur ; 16 m 99 au disque.

Le classement du Top 10 :

1475 ptEA ST QUENTIN EN YVELINES
2455 ptCLERMONT ATHLETISME AUVERGNE *
3454 ptATHLETISME SUD 17*
4448 ptCS BOURGOIN-JALLIEU *
5442 ptAS AIX-LES-BAINS*
6436 ptEA BOURG-EN-BRESSE*
7436 ptENTENTE JURA CENTRE ATHLETISME
8431 ptATHLETIC SUD VENDEE *
9418 ptATHLE PROVENCE CLUBS*
10417 ptHAUTE BRETAGNE ATHLETISME *